Retour au Sommaire d'ArtOuest.net
Informations et actus Bretonnes
Photographie de Bretagne
 

 
:: Fougères ::

Grandie au sud du château, la ville acquiert peu à peu son indépendance à partir du XIe siècle. En 1307, Philippe le Bel confisque la baronnie de Fougères, qui ne cesse alors de passer d’une famille à une autre au gré des alliances. Son histoire devient celle de ses habitants, qui font de Fougères une place économique de premier ordre. Le noyau initial, développé autour de la place du Marchix et de l’église Saint-Sulpice, laisse alors la place à un second bourg, construit sur le plateau rocheux à l’est, et entouré de bonnes fortifications. Du XIIe au XVIe siècle, tanneurs, tisserands, teinturiers et drapiers, puis toiliers s’y intallent et font sa richesse et sa renommée. Le XVIIe siècle est marqué par les incendies qui ravagent la ville. A la Révolution, la cité s’embrase à nouveau, théâtre de violents affrontements entre républicains et catholiques. Au siècle suivant, les industries se développent : Fougères, après des siècles d’artisanat, devient une ville ouvrière avec une forte identité syndicale. Profondément endommagée en 1944, la ville subit une crise économique dans les années soixante, avec la fermeture de plusieurs usines. Elle s’est aujourd’hui diversifiée dans l’électronique ou certains secteurs de pointe, tout en préservant la cristallerie.

Les églises du pays de Fougères attestent, par leurs nombreux vitraux, le rayonnement et le savoir-faire des ateliers fougerais tandis que la route qui longe le Couesnon offre de très beaux points de vue. On découvre de nombreux moulins qui témoignent d’une vieille implantation sur la rivière. Dans sa fameuse lettre à Louis Boulanger, Victor Hugo évoque «les eaux vives du Couesnon sur lequel jappent nuit et jour quatre ou cinq moulins à eaux». À Mézières-sur-Couesnon, une petite route franchit le cours d’eau dont les abords offrent la possibilité de belles promenades pédestres à la découverte du moulin de La Roche.
Saint-Aubin-du-Cormier vit se dérouler l’un des événements les plus importants de l’histoire de la Bretagne : le 28 juillet 1488, l’armée bretonne y fut massacrée par l’armée royale. À la suite de cette rude bataille, le duché allait être rattaché à la France par le mariage de la duchesse Anne de Bretagne avec le roi Charles VIII. La forteresse qui défendait le duché fut alors rasée, à l’exception de la moitié est du donjon qui se dresse toujours, perpétuant le souvenir de la défaite bretonne.


:: La verrerie est une spécialité de Fougères ::

 

:: Cotes d'Armor : Beauport - Dinan - Ploumanc - Roche Jagu - Tréguier
:: Ille et Vilaine : Bécherel - Boubansais - Cancale - Fougère - Hédé - Saint-Juan - Saint-Malo - Saint-Méloir - Rennes
:: Finistère : Locronan - Monts d'Arée - Pointe du Raz - Pont Aven - Quimper - Trévarez
:: Morbihan : Carnac - Golfe du Morbihan - Hennebont - Vannes

Annuaire Bretagne
Annuaire-Artisanat.com
 
 
WiWiMedia - © 1999-2006 ARTOUEST iddn - Mentions - Version 2p - CNIL : 770027